Donner des bloqueurs de puberté à des enfants dits « trans » équivaut à un saut dans l’inconnu.

24 febr.

TRADFEM

Au Royaume-Uni, un contrôle judiciaire de référence examinera les allégations selon lesquelles certains jeunes gens confus sont actuellement soumis à une gigantesque expérience médicale, écrit une journaliste d’enquête du TIMES de Londres, JANICE TURNER.

Vendredi 21 février 2020, 17 h GMT, The Times.

par Janice Turner

Un-e enfant de 11 ans est probablement encore à des années de son premier baiser. Pourtant, le médicament qu’il ou elle s’apprête à prendre le mènera presque certainement à un itinéraire médical débouchant sur la stérilité. Comme ses gamètes ne pourront jamais arriver à maturité, les médecins ne pourront même pas prélever ses spermatozoïdes ou ses ovules. Un-e enfant de 11 ans peut-il comprendre la gravité d’exclure toute possibilité d’avoir un jour des enfants ?

De plus, est-ce que cet enfant, pour qui le rapport sexuel est une activité inimaginable, probablement un truc assez répugnant d’adultes, peut consentir à un traitement qui abaissera sa libido future…

View original post 2.925 more words

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google photo

Esteu comentant fent servir el compte Google. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s

%d bloggers like this: